logo facebooklogo twitter

Constatant que la prise en charge de la douleur n'était plus une priorité des pouvoirs publics, conjointement avec la SFETD et Fibromyalgie France, l'AFVD a participé à la mise en place d'une stratégie pour remettre le sujet dans le débat public.

Dans le cadre du projet de loi de santé publique un Livre Blanc a été réalisé pour faire de la pédagogie et plusieurs actions coordonnées ont été menées pour sensibiliser les parlementaires à la problématique. Des amendements ont été proposés.

Le résultat : l'adoption de trois amendements instaurant des mesures dans le Code de la Santé Publique en faveur de la prise en charge de la douleur

Article 1er (Art. L. 1411-1 du Code de Santé Publique): « La politique de santé comprend (…) la prévention collective et individuelle, tout au long de la vie, des maladies et de la douleur, des traumatismes et des pertes d’autonomie, notamment par la définition d’un parcours éducatif de santé de l’enfant, par l’éducation pour la santé, par la lutte contre la sédentarité et par le développement de la pratique régulière d’activités physiques et sportives à tous les âges ;

Article 68 (Art. L. 4130-1 du Code de Santé Publique) : Les missions du médecin généraliste de premier recours sont  notamment les suivantes : « Administrer et coordonner les soins visant à soulager la douleur. En cas de nécessité, le médecin traitant assure le lien avec les structures spécialisées dans la prise en charge de la douleur (…) »

Article 96 (Art. L. 1110-12 du Code de Santé Publique): « Pour l’application du présent titre, l’équipe de soins est un ensemble professionnels qui participent directement au profit d’un même patient à la réalisation d’un acte diagnostique, thérapeutique, de compensation du handicap, de soulagement de la douleur ou de prévention de perte d’autonomie, ou aux actions nécessaires à la coordination de plusieurs de ces actes »

Au nom des patients et de leurs proches, l'AFVD remercie sincèrement toutes les personnes qui ont porté et soutenu cette démarche !

hemicycle deputes 4

L'AVFD tient à informer ses visiteurs, tous les patients atteints de douleurs chroniques et leurs proches, que l'information diffusée sur ce site vise à soutenir et non à remplacer la relation entre patients et médecins.